Canicule et photos aériennes ne font pas bon ménage.


On pourrait penser que le grand beau temps et la chaleur sont des conditions idéales pour la photographie aérienne. Idée fausse. Pour réaliser des prises de vues d’excellente qualité nous devons prendre rigoureusement en compte les prévisions météo, non pas les bulletins classiques qui donnent la météo au sol mais celles qui annoncent les courants aériens.

Le vent est en effet un facteur capital en aéronautique car il détermine la portance. Comme il peut devenir l’ennemi des avions il faut impérativement le maîtriser.

Chacun de nous peut le constater actuellement, le vent est plus fort l’après-midi. Explication :au cours de la journée la température augmente sous l’effet du soleil. Le sol qui a emmagasiné beaucoup de chaleur réchauffe l’air à son tour. Lorsque la température de l’air au contact du sol s’accroit des bulles d’air s’élèvent car l’air chaud est plus léger que l’air froid. Résultat, les basses couches deviennent instables.

Par ailleurs, les mouvements d’air ascendants provoquent un vide comblé rapidement par des mouvements descendants au niveau du sol. En fait, les courants descendants contrebalancent les courants ascendants. Les vents étant plus forts en altitude, les vents descendants atteignent le sol avec force. En outre, avec les rafales qui résultent du brassage de l’air avec les différences de température, le vent prend de la vitesse.

Pour toutes ces raisons, en cette période caniculaire, nous privilégions les matinées pour effectuer nos missions au moment où les températures sont plus basses et le différentiel thermique plus faible entre le sol et les couches supérieures. La qualité de nos prestations est à ce prix.


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • LinkedIn App Icône
  • Twitter Classic