top of page

Quand la météo se déchaîne…

Grêlons démesurés, précipitations records, vents et températures extrêmes…les phénomènes météo et climatiques se multiplient de façon préoccupante ces dernières années. Petit aperçu des événements les plus marquants.


De plus en plus chaud.

La période de juin à août 2023 a été la plus chaude jamais constatée dans l’hémisphère nord (+ 0,66° par rapport à la moyenne de la période 1991/2020).

Aux Etats Unis et en Chine on a relevé au cours de l’année dernière des vagues de chaleur dépassant les 50°. Des phénomènes qui, selon certains spécialistes, pourraient se manifester dans un avenir proche en Europe de l’Ouest.

La période d’octobre 2022 à septembre 2023 a été la 6ème année la plus chaude depuis 1900 dans l’Arctique où la température moyenne a atteint 6,4° ! On est là face au phénomène de l’amplification dans une région qui subit un réchauffement plus rapide que dans les latitudes moyennes. Explication : moins de neige, diminution de la banquise et réchauffement des océans (20,96° le 30 août 2023). Les conséquences sur la vie marine sont importantes à l’image des jeunes requins de Californie qui ne venaient jamais près des plages de la moitié Est de l’état où ils viennent, aujourd’hui chercher des eaux plus fraîches. Résultat, au lieu de manger des poissons et des calamars ils s’attaquent aux phoques, otaries et dauphins .La raréfaction de certains prédateurs

se traduit aussi par la disparition progressive du varech et le bouleversement dans l’équilibre des espèces marines.

 

Des grêlons gros comme des oranges.

Le plus gros grêlon jamais vu en Europe est tombé le 24 juillet 2023 dans le Nord-Est de l’Italie lors d’un orage d’une rare violence et d’une canicule inédite. 20 centimètres !

La même année aux USA le mois de septembre a battu le record des chutes de grêles (420 dont 63 cas de grêlons de plus de 5 cm de diamètre)


Des vents à décorner un boeuf !

Lors de la dernière tempête Ciaran en novembre 2023 des records de vents ont été enregistrés. 193 km/h à la pointe St Mathieu

dans le Finistère, 185 km/h à Ouessant et 178 km/h à la pointe du Raz dont le record remonte à octobre 1987 avec 216 km/h.

Au chapitre des dérèglements notons aussi la multiplication des incendies comme ceux du Québec dont l’intensité

a bondi de 50 % ( plus de 18,5 millions d’hectares partis en fumée en 2023) et les précipitations records telles que celles qui ont

touché le Pas de Calais avec des crues supérieures de 15 à 30 % par rapport à l’année précédente.

Comments


Futurs Posts
bottom of page