Heurs et malheurs du Zeppelin.

Passionnés comme nous le sommes par tout ce qui touche à l’aviation, nous ne pouvions passer à côté de la fabuleuse épopée du Zeppelin.


Le 6 mai 1937, le Zeppelin Hindenburg (nom de l’ancien président de l’Allemagne) s’enflamme à l’arrivée de l’aéroport de Lakehurst près de New York après une traversée paisible de 2 jours. En quelques minutes, 200.000 m3 d’hydrogène partent en fumée provoquant la mort de 35 personnes sur les 97 occupants de l’appareil et sous l’œil des caméras ! En fait, ce Zeppelin de 24 mètres de long aurait dû fonctionner à l’hélium, gaz non inflammable, mais l’embargo des USA vis-à-vis de l’Allemagne nazie l’en avait empêché.


10 mois plus tôt, ce Zeppelin avait survolé le stade olympique de Berlin à l’occasion de l’ouverture des JO le 1er août 1936.


Aujourd’hui, certaines sociétés réalisent des prises de vues aériennes par ballon captif et dirigeable entre 100 et 150 mètres d’altitude. En Angleterre, l’entreprise Lockeed Martin a conçu un dirigeable capable de transporter 50 personnes avec une consommation de carburant équivalente à 10% de celle d’un hélico à charge équivalente. Le retour en force du ballon dirigeable s’explique par ses multiples avantages : atterrissage tous terrains et sur des zones sans aucune infrastructure, adaptation au transport de fret jusqu’à 60 tonnes ! En Chine, on envisage de relier des villes à l’aide de dirigeables.


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • LinkedIn App Icône
  • Twitter Classic