Coronavirus et avions fantômes.

Effondrement des demandes de vols, pertes brutes pour les compagnies aériennes…En plus de cette situation préoccupante, les entreprises britanniques sont paradoxalement contraintes d’effectuer des voyages à vide avec des avions fantômes gaspillant ainsi des milliers de litres de carburant.


En effet, en vertu des règles européennes, les compagnies aériennes qui opèrent à partir du Vieux Continent ont l’obligation de continuer à exploiter 80% des créneaux qui leur sont attribués afin de ne pas les perdre au profit d’un concurrent.


Cette situation a provoqué une intervention du ministre britannique des transports auprès de l’ACL, leader mondial des coordinateurs des créneaux horaires dans les aéroports. Avec une demande très précise : la suspension des règles pendant la durée de l’épidémie de coronavirus.


L’ACL a dores et déjà suspendu ces règles pour les vols à destination et en provenance de Hong Kong et de la Chine continentale.


L’association internationale du transport aérien pronostique une perte de 113 milliards de dollars de ventes liée à l’épidémie et ce, au niveau mondial.


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • LinkedIn App Icône
  • Twitter Classic