Thomas Pesquet, des nouvelles ?

L’épidémie du Corona virus occupe une place tellement envahissante dans l’actualité qu’on en oublierait presque la formidable aventure spatiale de Thomas Pesquet celle qui suscite pour notre part une grande admiration. Alors où en est-il ?

Aux dernières nouvelles, Thomas Pesquet a adopté un blob. Un blob ? Il s’agit d’un « animal domestique » tout à fait particulier. Cet organisme unicellulaire de la famille des myxomycètes est doté d’une intelligence d’autant plus extraordinaire qu’il ne possède ni cerveau ni neurones. Il fera l’objet d’expériences en impesanteur courant septembre , après avoir été transporté jusqu’à la Station Spatiale Internationale (ISS) dans un conteneur pressurisé. Le blob, présent sur terre depuis 500 millions à 1 milliard d’années est quasiment immortel et résiste au feu et l’eau. Les expériences dans l’espace ont pour but de vérifier si le blob va se développer en trois dimensions.

Autre côté fascinant du blob, il est capable de mémoriser des erreurs pour ne plus les reproduire, par exemple quand il s’agit de retrouver son chemin dans un labyrinthe. Certains tests ont aussi permis de l’entraîner à supporter des substances répulsives telles que le sel. On est ainsi parvenu à lui apprendre à franchir des ponts de sel en 6 jours !

Ces phénomènes ouvrent des perspectives très prometteuses dans le domaine de la médecine en particulier en cancérologie. En effet, le blob possède des propriétés très proches de celles du cancer. En outre il a la capacité de coaguler rapidement. Les chercheurs se sont donné l’objectif d’isoler l’enzyme à l’origine de cette coagulation. Passionnant.


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags